voir vidéo Climate Chance : TyCCAO – Typha Combustible Construction Afrique de l’Ouest

  

Ce projet vise à contribuer à la transition écologique et à la lutte contre le changement climatique, en développant l’utilisation de combustibles d’origine renouvelable et l’efficacité énergétique dans le bâtiment grâce à la massification et à la diffusion de produits issus du typha.

  

Présentation de l’initiative

Le Sénégal et la Mauritanie sont confrontés à un fort besoin en énergie pour le développement, tout en étant particulièrement vulnérables au changement climatique.
Or, sur les deux rives du fleuve Sénégal qui sépare les deux pays, pousse le typha, une plante invasive dont la prolifération génère de nombreux problèmes en termes notamment de santé publique, d’accès à l’eau, de maintien de la biodiversité.
Le projet TyCCAO propose d’établir des filières locales innovantes de valorisation de ce roseau comme biocombustible et matériau de construction, afin de répondre aux enjeux du changement climatique (atténuation et adaptation) des secteurs de l’énergie et de la construction, fortement émetteurs de gaz à effet de serre (GES) :

énergie alternative au bois-énergie pour la cuisson  : réduction de la déforestation, de la pollution de l’air intérieur, des dépenses énergétiques, etc. ;
innovation dans le secteur de la construction  : réduction des émissions de GES par l’utilisation de matériaux locaux et naturels, promotion de savoir-faire locaux, réduction de la consommation énergétique, etc.

TyCCAO comporte 4 volets :

Connaissance et gestion de la ressource typha : maîtriser les risques d’envahissement du typha, établir une bonne gestion de la ressource (concertation), structurer l’approvisionnement du typha (coupe, transformation, transport) ;
Valorisation du typha en biocombustible : mettre en place une unité semi-industrielle de biocombustible (typha et balle de riz) – approvisionnement, production, commercialisation, créer des conditions de marché et réglementaires propices au biocombustible ;
Valorisation du typha comme matériau de construction : développer des matériaux de construction à base de typha, appuyer les politiques publiques, réaliser des bâtiments de démonstration bioclimatiques intégrant du typha ;
Capitalisation, sensibilisation et formation : sensibiliser les acteurs et populations ciblées, former les acteurs des filières, capitaliser sur les activités menées, communiquer les résultats pour renforcer les capacités locales et contribuer à la connaissance sur de telles filières au-delà du projet.

Objectif : Contribuer à la transition écologique et la lutte contre le changement climatique, en développant l’utilisation de combustibles d’origine renouvelable et l’efficacité énergétique dans le bâtiment grâce à la massification et la dissémination de produits élaborés à base de typha.

  

Niveau de réalisation : Mise en oeuvre

Dates du projet : 01/06/2018 – 30/06/2022; Phase 1 (toujours en cours): 01/07/2022 – 16/05/2025

  

Résultats quantitatifs :

Pour la Phase 1 – Combustible :

2 unités artisanales au Sénégal en capacité de produire jusqu’à 800 kg de combustible par mois ;
Une unité semi-industrielle en Mauritanie en capacité de produire 1 000 t de biocombustible par an.
Plus de 140 000 t soit 140 ha de typha coupé par an
La substitution du bois-énergie par le biocombustible produit permettrait d’éviter les émissions de 12 000 teqCO2 [MF1] par an.

Pour la Phase 1 – Construction :

 2 à 4 bâtiments pilotes accompagnés au Sénégal et en Mauritanie

  

Résultats qualitatifs

Pour la Phase 1 :

La connaissance de la ressource (caractéristiques agronomiques, répartition territoriale,) et de son exploitation (technique de coupe, droit d’accès et réglementations) est améliorée et partagée aux acteurs locaux et nationaux concernés. Cela facilite le développement des filières de valorisation.
Différentes typologies de matériaux de construction sont élaborées (terre-typha, toiture en chaume, panneaux ligaturés, béton de typha et isolation en vrac). Certaines sont suffisamment matures pour réaliser des bâtiments. Pour les autres les connaissances acquises sont robustes et permettront de passer rapidement de la R&D à l’innovation puis à la construction
Les bases d’un système qualité incluant une évaluation technique et environnementale sont posées.
Les outils de capitalisation et de diffusion des savoirs sont en place. Les premières formations sont réalisées et la montée en compétence technique et scientifique est activée.
Des dynamiques économiques locales vertes sont développées et des acteurs locaux autonomisés (technique, gestion, gouvernance, etc.) dans les deux secteurs ciblés par le projet par la mise en place de sites pilotes de démonstration (unité de production de combustible, bâtiments bioclimatiques) ;
Ce développement permet la création d’emplois, la réduction des émissions de GES, la résilience des filières face aux changements climatiques, etc. Le programme initié en Phase 1 sera déployé dans la prochaine phase de TyCCAO, avec l’ambition d’assurer une massification effective de l’utilisation de produits à base de typha dans des réalisations innovantes et performantes sur le plan environnemental, et au service du développement des territoires.

  

Financement : Le projet TyCCAO est financé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM), l’ADEME, le Ministère de la Transition Ecologique (MTE), et les partenaires du projet.